samedi, février 11, 2017

compte-rendu

se réveiller un peu avant six heures, faire un petit tour sur l'internet assoupi, se ralonger et se rendormir

tomber dans le jour, ahurie, vers neuf heures vingt, tenter de mettre yeux et doigts en mouvements non anarchiques pour répondre, se débarrasser de deux cents spams, et puis renverser une cafetière, faire tomber un pot de confiture qui s'écrase en magma de gelée, bouts de zeste et fragments de verre, nettoyer le tout, faire tomber l'étendoir en accrochant le dernier bout de tissu de la petite lessive, se cogner un orteil et finir par se retrouver, vêtue, coiffée, pour partir à dix heures et demie, dans la ville,
aller, d'averses en courtes accalmies humides, jusqu'à la poste et retour,
yeux ayant une vue franche ou brouillée sur la ville,
ses petites surprises, ses embuches légères, les faces lavées des macarons, les couleurs des parapluies, les sourires ou leur absence,
les formes qui séduisent un instant le regard, avec ou sans raison. 

9 commentaires:

Claudine a dit…

Navrée pour la bonne confiture, mais des enfants liront de jolis livres

Arlette A a dit…

Les choses de la vie ..quand tout va de travers merci chère Brigitte de le signaler " belle ment" à ta façon cela me réconforte un grand Bon Jour

brigitte celerier a dit…

là rien n'était tragique et l'accumulation finissait par être comique

jeandler a dit…

Le corps a ses raisons que l'esprit connaît mal...

brigitte celerier a dit…

ses déraisons aussi

Dominique Hasselmann a dit…

La couleur rouge rend toujours bien sur un écran tout blanc...

brigitte celerier a dit…

vrai et je réalise que j'en mets pas mal (me dédouaner pour n'être pas fanatique de Mélenchon… mais j'espère entente avec communistes, donc c'est pas ça)

époké a dit…

sans doute la pluie y est pour quelque chose, négativement d'abord puis positivement ensuite car elle transforme le regard( je parle aussi pour moi, marseillaise amarrée en île de France!)

tanette2 a dit…

Tout s'est ligué ce matin pour te rendre un départ difficile mais rien n'a réussi à couper ton élan. Bonne fin de journée.