vendredi, août 04, 2017

peu d'efficience

feuilles contre ciel
traversées de lumière
sur vie languide
repassé avec soin trois chemises et une robe avant de renoncer – espère vaguement que les plaintes même légères que provoque cette chaleur, tout de même encore relative – même si nuits pénibles – amènera mes concitoyens à plus de compréhension pour les réfugiés climatiques, et peut-être aussi, soyons fous, à modérer leur goût pour les voyages en avion afin d'aller se prélasser dans des lieux exotiques et climatisés (surtout quand leur argent risque de bénéficier davantage à des groupes qu'à l'économie locale)... bon un peu idiot mais dois être un rien de mauvaise humeur et donc de mauvaise foi.
D'ailleurs oui, j'étais ce matin (au moment du espère vaguement...) de mauvaise humeur et de mauvaise foi parce qu'un peu agacée par Brigetoun qui a regardé et lu avec le plaisir que lui faisait le recours à Nathalie Sarraute la vidéo de François Bon https://youtu.be/AIruMNbVHaI et son billet présentant la 4ème proposition de l'atelier d'été http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article4456, qui a sorti d'un rayonnage le Pléiade de Nathalie Sarraute, relu avec un plaisir retrouvé (oui c'est fin, vrai, profond parfois, mais aussi, même si ce n'est pas le but initial, délicieusement méchant et m'avait fait un petit bien vaguement honteux à l'époque, en plus du grand plaisir venu de l'intelligence et de l'écriture, variée, souple, des sauts etc...) les fruits d'or, le premier texte que j'ai lu d'elle, découvert par un merveilleux hasard dans mon isolement de l'époque, puis, dans la foulée, un peu de vous les entendez ? et les quelques pages de Pour un oui ou pour un non... et qui, ce matin a voulu tenter l'exercice, a repêché ce qui s'était dessiné dans son crâne sous la douche, posé une phrase, et s'est trouvée bloquée (mauvaise attaque, mauvais choix personnage, je ne sais), a pour une fois été lire les quatre premières propositions publiées, a savouré, s'est plutôt découragé, a refermé le fichier jusqu'à un jour meilleur..
et s'est consacrée à l'écoute du débat du jour à l'assemblée nationale. (sur les conflits d'intérêt, celle qui s'est battue et qui créait le plus de gêne chez les REM c'était, sans cirque, mais avec raisonnement articulé et précis; Delphine Batho - plaisir, purement gratuit bien sûr, puisque, même ébranlés légèrement ou plus encore parce que... la discipline de vote des députés presse-boutons et leur solidarité de groupe ne laissait guère de doute sur le résultat)


6 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

J'aime bien cette Delphine Batho (mais j'ai lu quelque part que les retransmissions de l'Assemblée nationale sur France 3 allaient cesser...).

Pas encore vu le quatrième atelier de FB. Pourtant, je suis passé en juin à Chérence (Val d'Oise) où se trouve la maison (avec plaque sur le mur) que Nathalie Saraute a habitée durant les vingt dernières années de sa vie, et qui a été vendue.

On retrouve ce lieu dans le merveilleux film d'Agnès Varda, "Visages Villages", avec l'immense hangar que j'avais pris en photo aussi, et qui avait été recouvert avant d'un portrait géant de son propriétaire faite par J.R, co-réalisateur.

brigitte celerier a dit…

n'ai pas vu "visages villages"...

pour les retransmissions de l'assemblée nationale sur <France 3, personnellement m'en moque un peu : n'ai pas et ne veux pas de télévision, et ce qui m"intéresse, les débats et notamment les débats en commission n'en ayant jamais fat partie... pour le moment ils ne censurent pas encore le site de l'assemblée.. ne saurait tarder, pour aller avec la réforme préparée dès maintenant par des commissions REM (qui elles ne sont visibles nulle part y compris pour le commun des députés) réforme du fonctionnement de l'assemblée avec par exemple mes lois votées par des commissions hors de portée de l'assemblée, le plus petit nombre de députés (deviendront de plus en plus inutiles...)
le tout dans l'indifférence générale.. pardon, me redent furieuse ce qui se passe et le brouillard-propagande

Claudine a dit…

Entendu aux infos à la radio : "Jean Neymar"
On vit une époque formidable
Comment l'expliquer à nos enfants?

brigitte celerier a dit…

leur apprendre à en rie ?

marcopolette a dit…

J'aime beaucoup le lapsus qui a fat sauter le deuxième "r" de votre "rire"... (et tiens, j'ai oublié le "i" de "fait"!). Les fats ont le pouvoir, difficile d'en rire...

brigitte celerier a dit…

je cherchais le rire,,... merci pour l'indulgence