samedi, août 05, 2017

Plantes dans la ville

un pot oublié
sur les dalles enfiévrées
la mort entêtée
tiédeur du matin
tuyaux, feuilles balayées
la main humaine
îlot triomphant
artificiel, vivace
dans un angle ombreux
mais sous brûlure
et dans le vent persiste
la vie sauvage

7 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

S'accrocher à l'eau qui nous reste...

brigitte celerier a dit…

ici on a de la chance, on a le fleuve (on a aussi malgré le lutte des comités et de notre maire - mais ça relève de l'intercommunalite - une eau beaucoup trop chère)

Dominique Hasselmann a dit…

le festival est passé un peu comme un cataclysme, d'après vos photos, et la dernière pièce qui a été jouée s'appelait "Canicule"...

Arlette A a dit…

Images pourtant paisibles comme une fin ou en attente

brigitte celerier a dit…

Dominique elle était là mais en mineur la canicule pendant le festival, là elle court sur sa lancée.

et Arlette elle calme beaucoup les mouvements

jeandler a dit…

Il y aurait beaucoup à dire de la flore des villes. Ne faudrait-il pas, à l'encontre de Allais, mettre un peu la campagne à la ville ?

brigitte celerier a dit…

Avignon à cause de sa taille et grâce à sa croissance à partir de villages et villas , a pas mal de campagne en elle